Philippe Villard-Mondino : « L’écriture donne la possibilité d’expérimenter l’empathie »

Entretien publié sur le site Le Comptoir le 4 janvier 2017

Philippe Villard-Mondino vient de créer sur Lyon avec Mickaël Jimenez-Mathéossion et Ludovic Villard — connu par les amateurs de rap sous le blaze de Lucio Bukowski —, Les gens du blâme, maison d’édition dédiée à la littérature. Il vient en outre d’y publier son premier roman, « Le carnaval des ogres ». Ce dernier narre l’histoire de Soghomon Tehlirian, connu pour avoir assassiné à Berlin Talaat Pacha, leader des Jeunes-Turcs et principal responsable du génocide des Arméniens de 1915. Nous avons décidé de revenir avec Philippe Villard-Mondino sur la création de sa maison d’édition et sur son livre.

Lire la suite ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s