Tous les articles par Kévin "L'Impertinent" Boucaud-Victoire

Fait partie des gens qui ne sont rien

George Orwell, écrivain des gens ordinaires : bilan médiatique

Retrouvez quelques articles sur le web parlant de George Orwell, écrivain des gens ordinaires, paru le 28 avril 2018 (Première partie, « Vraiment alternatif »).

  • « George Orwell : un socialisme sans le Progrès », bonnes feuilles sur le site Le Comptoir
  • «Orwell reprochait à la gauche petite bourgeoise son mépris implicite des classes populaires», entretien pour Le Figaro Vox
  • « George Orwell, l’inclassable », recension dans Le Figaro
  • « George Orwell, écrivain des gens ordinaires de Kévin Boucaud-Victoire », recension sur Un bruit blanc
  • Cité par Sébastien Lapaque dans un excellent article sur Orwell dans Le Figaro
  • Recension dans Famille chrétienne de Clémence Barral
  • Invité chez André Bercoff sur Sud radio
  • « George Orwell, écrivain des gens ordinaires par Kévin Boucaud-Victoire », recension dans la revue littéraire Pergola
  • Entretien pour Un Bruit blanc
  • Kevin Boucaud-Victoire : « Le socialisme d’Orwell est une politisation des valeurs chrétiennes », entretien à Julien Leclercq pour Le Nouveau Cénacle
  • « Êtes-vous orwelliens ? » Entretien sur L’Express

« Décédé en 1949, Eric Arthur Blair, plus connu sous le pseudonyme de George Orwell, est longtemps resté prisonnier de ses chefs-d’oeuvre : La Ferme des animaux(1945) et 1984 (1949). Le britannique, cantonné jusqu’alors au rôle de simple antitotalitariste, connait aujourd’hui une seconde jeunesse. De l’essayiste d’extrême droite Laurent Obertone au philosophe socialiste Jean-Claude Michéa, en passant par la journaliste Natacha Polony qui a présidé le Comité Orwell, cet « homme presque génial », comme le qualifiait son principal biographe Bernard Crick, échappe aux étiquettes politiques communément admises. On peut donc désormais parler d’ « affaire Orwell » ! Il était temps de s’y plonger et de faire toute la lumière sur le plus conservateur des socialistes, et le plus anarchiste des critiques du Progrès.

Kévin Boucaud-Victoire, spécialiste de l’écrivain britannique, présente ici le George Orwell méconnu du grand public. Dans un format court et dense, s’appuyant sur des biographies qui ont fait autorité, l’auteur livre une approche rafraichissante à rebours des interprétations biaisées, faisant tour à tour d’Orwell un conservateur patenté et un socialiste dans les rangs. »

Retrouvez le bilan de La Guerre des gauches (éditions du Cerf)

Publicités

Le retour de la formation militante

Article initialement publié le 3 juillet 2018 sur La Vie

De l’institut de Marion Maréchal à celui de LREM, plusieurs écoles sont créées. Les partis prennent-ils à nouveau au sérieux la formation intellectuelle ?

Lire la suite ici

Pourquoi Pierre et Paul sont fêtés le même jour ?

Article initialement publié le 28 juin 2018 sur Aleteia

La solennité des saints Pierre et Paul, fêtée le 29 juin, commémore les martyrs de deux des apôtres les plus importants du christianisme, dont les destins hors du commun ont été liés par une finalité commune.

Lire la suite ici

Le football est-il une zone d’autonomie populaire à défendre ?

Article initialement publié le 26 juin 2018 sur Le Média presse

Derrière le spectacle capitaliste, le football reste un sport populaire et collectif. Mais pour combien de temps ?

Lire la suite ici

Thibault Muzergues : « Quatre classes sociales ont complètement phagocyté le débat politique »

Interview initialement publié le 18 juin 2018 sur Le Comptoir

Thibault Muzergues travaille pour le bureau européen de l’International Republican Institute, une ONG américaine qui promeut la “démocratie libérale” dans le monde. Fin analyste de la situation politique aux États-Unis et en Europe, il vient de publier « La quadrature des classes », aux éditions du Bord de l’eau. Il revient pour nous sur cet ouvrage, où il analyse la montée de quatre classes qui reconfigurent le champ politique sur le Vieux Continent et outre-Atlantique, au-delà du désuet clivage gauche-droite.

Lire la suite ici

Benoît Borrits : « L’économie des communs s’inscrit dans une société de liberté »

Article publié le 15 juin 2018 sur Le Média Presse

Chercheur militant et essayiste, Benoît Borrits s’est spécialisé sur les coopératives, dans lesquelles il perçoit une alternative possible au capitalisme. En 2015, il publie « Coopératives contre capitalisme » (Syllepse), avant de récidiver en 2017 avec « Travailler autrement : les coopératives » (éditions du Détour). Il est par ailleurs animateur de l’association Autogestion. Il vient de sortir « Au-delà de la propriété : pour une économie des communs », aux éditions La Découverte, préfacé par Pierre Dardot, un des grands spécialistes de la question des communs. Il revient avec nous sur cet ouvrage et sur ses solutions pour sortir du dilemme entre économie de marché et étatisation.

Lire la suite ici