Comment raconter notre époque monstrueuse ? Sophie Divry et Denis Michelis

Sophie Divry est écrivain, autrice de plusieurs romans. Son dernier, Trois fois la fin du monde vient de sortir chez Notabilia. Denis Michelis est écrivain, auteur de deux romans. Le dernier, Le Bon fils est sorti chez Notabilia en 2016. Ils sont tous les deux co-auteurs avec Aurelien Delseaux d’une tribune publiée dans Le Monde, le 3 novembre dernier, juste avant la semaine où ont été remis les prix Femina, Médicis, Renaudot et Goncourt. Intitulée « Pour dire notre époque monstrueuse, il faut des romans monstrueux » et signée par une quinzaine de jeunes écrivains, elle dénonce une standardisation de la littérature contemporaine. Les écrivains critiquent la placent prises l’auto-fiction et le roman historique. Ils réclament plus de vrais récits, mais aussi un retour du style et un changement dans la remise des prix politiques.

Publicités

Patrick Marcolini : « Il faudrait reprendre la réflexion de Guy Debord là où s’était arrêté en 1994 »

Article publié initialement le 30 novembre 2018

Philosophe, historien des idées et professeur à l’université de Montpellier, Patrick Marcolini est l’auteur d’un essai sur le « mouvement situationniste » à L’Échappée, où il dirige la collection « Versus ». Il lance au sein de cette maison d’édition « La librairie de Guy Debord », dont le premier livre, Stratégie (dirigée par Laurence Le Bras), vient de paraître ce 21 novembre. Nous l’avons interviewé sur Guy Debord, à l’occasion des 24 ans de la mort du situationniste.

Lire la suite ici

Farida Amrani et Ulysse Rabaté : Deux insoumis en lutte

Article publié initialement le 22 novembre 2018 sur Le Média presse

Ce dimanche 18 novembre, Farida Amrani est arrivée deuxième au premier tour de l’élection législative d’Évry, précipitée par le départ de Manuel Valls à Barcelone. Un second tour difficile l’attend face à Francis Chouat, ancien bras droit de l’ex-Premier ministre, ce 25 novembre.

Lire la suite ici

Benoît Duteutre : « Il y a une contradiction fondamentale entre le néolibéralisme et certaines valeurs qu’il prétend défendre »

Interview publiée le 17 décembre 2018 sur Le Média presse

Romancier et essayiste, Benoît Duteurtre est l’auteur de près d’une trentaine d’ouvrages. Il est lauréat de plusieurs prix, dont le Médicis et celui de la nouvelle de l’Académie française. L’écrivain vient de publier cette rentrée En Marche ! Conte philosophique. Nous l’avons rencontré chez lui pour discuter de ce roman.

Lire la suite ici

Thibault Muzergues : « L’aile gauche a encore beaucoup de chemin à faire avant de prendre le contrôle du Parti démocrate »

Article initialement publié le 8 novembre 2018

Thibault Muzergues travaille pour le bureau européen de l’International Republican Institute, une ONG américaine qui promeut la « démocratie libérale » dans le monde. Fin analyste de la situation politique aux États-Unis et en Europe, il a publié cette année « La quadrature des classes » (éditions du Bord de l’eau). Il y explique que quatre classes sociales remodèlent aujourd’hui le jeu politique en Occident : la classe moyenne provinciale, la classe ouvrière blanche, qui vit dans la France périphérique, la classe créative urbaine et libérale, qui vit au coeur des métropoles, et les millenials, précaires diplômés souvent très jeunes (moins de 35 ans). Les deux premières plutôt marquées à droite ont permis outre-Atlantique l’élection de Donald Trump, tandis que la troisième avait pour favorite Hilary Clinton et la dernière soutenait Bernie Sanders. Thibault Muzergues revient avec nous sur la situation politique américaine.

Lire la suite ici

Aurélien Bernier : « La gauche a été écrasée intellectuellement par la mondialisation »

Entretien initialement publié le 7 novembre 2018 sur Le Média presse

Ancien militant d’Attac, Aurélien Bernier a collaboré pour Le Monde diplomatique et L’Humanité dimanche. Il est l’auteur de nombreux essais, dont Les OGM en guerre contre la société (Mille et une nuits, 2005), Désobéissons à l’Union européenne ! (Mille et une nuits, 2011), Comment la mondialisation a tué l’écologie (Mille et une nuits, 2012), La gauche radicale et ses tabous : Pourquoi le Front de gauche échoue face au Front national (Seuil, 2014), ou encore La démondialisation ou le chaos : démondialiser, décroître et coopérer (Utopia, 2016). Au fil de ces ouvrages, Aurélien Bernier tente d’articulier critique de la mondialisation et de la construction européenne, écologie politique radicale et internationalisme. Il vient de publier Les voleurs d’énergie. Accaparement et privatisation de l’électricité, du gaz, du pétrole (Utopia). Nous l’avons rencontré au Lieu-Dit, célèbre bar parisien prisé par la gauche radicale, avant un débat avec Coralie Delaume et David Cayla. Il revient avec nous sur l’actualité de la gauche radicale.

Lire la suite ici

Joseph Andras : « Je ne connais pas de cloison étanche qui séparerait littérature “engagée” et “désengagée” »

Entretien initialement publié le 2 novembre 2018 sur Le Média presse

Écrivain talentueux qui se plaît à rester en marge de l’intelligentsia, ainsi que des prix et des honneurs, Joseph Andras a publié cette rentrée son troisième livre, Kanaky (Actes Sud). Nous nous sommes entretenus avec lui sur cet OVNI littéraire, entre le portrait et le carnet de voyage en Nouvelle-Calédonie, à quelques jours du référendum sur l’indépendance de l’archipel situé dans l’Océan Pacifique.

Lire la suite ici