Archives du mot-clé conservatisme

Non au culte du nouveau

Une de Marc CHAUMEIL

Texte publié initialement dans L’Express le 6 septembre 2017 dans le dossier « Conservatisme/progressisme: les intellos cherchent leur camp… »

Pour l’écrivain catholique G. K. Chesterton, « l’affaire des progressistes est de faire des erreurs ; celle des conservateurs est d’empêcher les erreurs d’être corrigées. » A titre personnel, je préférerais que les erreurs soient corrigées, donc j’éprouve bien du mal à me situer dans l’un ou l’autre des deux camps.

Né au XVIIIème siècle, le progressisme consacre la croyance dans le perfectionnement globale et linéaire de l’humanité. L’augmentation du savoir, notamment scientifique, doit entraîner avec elle le progrès technique, qui permet un accroissement des richesses – rebaptisé « croissance économique » – ainsi qu’une amélioration morale et sociale. N’ayant pas tenu sa promesse de nous mener au meilleur des mondes possible – sans parler des effets néfastes de la croissance sur l’environnement –, le progressisme s’est mué en éloge naïf de toute nouveauté, avec une condamnation de tout ce qui nous vient du passé. Or, il me paraît évident que dans l’héritage plurimillénaire des sociétés humaines, il existe un certain nombre d’acquis essentiels à préserver.

A l’inverse, le conservatisme s’apparente souvent à un statu quo, qui s’accommode des injustices et des privilèges d’une minorité. Or, il m’apparaît tout aussi évident qu’un certain nombre de choses ne vont pas et doivent impérativement être radicalement changées. Je rejoins donc le père de l’anarchisme, Pierre-Joseph Proudhon, qui écrivait : « Qui dit donc révolution dit nécessairement progrès, dit par là même conservation. »

Lire le dossier ici

Pour voir des photos de moi

Publicités

Recherche socialisme désespérément

Entretien accordé pour le site de la revue Limite dans la cadre de la sortie de La revue du Comptoir, publié le 26 octobre 2016

Nos amis du blog Le Comptoir sortent leur premier numéro papier baptisé « Recherche socialisme désespérément » – un numéro de 119 pages où l’on découvre un travail éditorial et graphique d’une grande qualité. Ces jeunes pousses révolutionnaires sont restées fidèles aux idées qu’elles développent depuis deux ans sur internet, en mêlant analyse, reportage et grands entretiens. Entretien avec Kévin Victoire, co-fondateur du blog Le Comptoir et collaborateur de Limite.

Lire la suite ici

La décroissance rend-elle obsolète le clivage gauche-droite ?

Article publié initialement le 16 septembre 2015 sur le site de la revue Limite

Alors que le clivage gauche-droite semble avoir de moins en moins de sens, aucune autre opposition ne semble prendre le relais. Pourtant, à gauche comme à droite des décroissants se retrouvent sur une idée simple : notre société doit retrouver le sens de l’autolimitation.

Lire la suite ici