Archives du mot-clé Pand’Or

Loréa : « Je garde bon espoir pour la relève du rap »

Article publié dans Sound Cultur’ALL le 24 juillet 2013

loreaPas assez connue du grand public, Loréa n’est pas pour autant une débutante dans le rap game. C’est dans les années 1990 qu’elle effectue ses grands débuts dans le groupe 1 Bario 5 S’pryaux côtés de Sëar Lui-Même, avec notamment une performance  remarquable et remarquée surDétournement de son de Fabe. Puis au début des années 2000, la rappeuse se retire pour réapparaître en 2008 avec un nouvel EP. Cette année, c’est son premier album qui devrait voir le jour, un excellent prétexte pour la rencontrer.

Sound Cultur’ALL : Salut Loréa, d’abord présente toi !

Loréa : Je suis une rappeuse de 35 ans qui rappe depuis qu’elle en a 15. Le temps passe vite, me voilà avec déjà 20 ans d’expérience depuis mes débuts avec le groupe 1 Bario 5 S’pry.

SC : Le rap, t’as commencé comment ? Quels artistes t’ont inspirée ?

L : Depuis toute petite je suis fan de musique, j’écoutais, entre autres, beaucoup de funk dans les années 80. Puis tout a basculé quand j’ai vu le filmBreak Street 84, vers l’âge de 6 ans et que j’ai un rencontré un animateur durant une colo qui m’a fait découvrir les premiers albums de Jungle Brothers et De La Soul. Là, j’étais emballée ! Il y a eu ensuite les émissions de Sidney, H.I.P.H.O.P., à la télé que je ne ratais jamais.

SC : Au départ, on t’a découverte avec 1 Bario 5 S’pry qui commençait à avoir du buzz dans les années 1990 : comment l’aventure s’est terminée ?

L : C’était une aventure formidable avec 1 Bario, aussi bien humainement qu’artistiquement. On était en plein âge d’or du rap français, et faire partie de ses acteurs était, avec le recul, une véritable aubaine. Le groupe faisait de plus en plus parler de lui mais, vers les années 99-2000, un mal-être commençait à se faire sentir entre nous. J’ai pensé qu’il était temps que l’on se sépare, et j’ai préféré quitter le groupe.

SC : T’avais ensuite disparu du rap, qu’est-ce qui t’a motivée à reprendre ?

L : Il était clair que je n’avais plus envie de faire du rap et j’ai d’ailleurs refusé beaucoup de projets que l’on continuait à me proposer. Jusqu’au jour où j’ai rencontré un MC qui travaillait sur une compilation et qui voulait à tout prix que j’en fasse partie, et finalement il a réussi à me convaincre ! Il faut dire qu’il s’agissait de faire un duo reggae/hip hop, ce qui me séduisait beaucoup. J’ai d’ailleurs fait une collaboration avec l’artiste reggae Yaniss Odua sur ce projet. Après avoir fait ce titre pour cette compil, je n’ai plus voulu m’arrêter ! « Chasse le naturel, il revient au galop ! »

SC : T’as un projet de prévu avec Logilo : ça en est où ?

L : J’ai rencontré Logilo à l’époque d’1 Bario. C’est sur sa mixtape, Logilo Vol. 3, que nous avions fait paraître notre tout premier titre, La vie à 2 vitesses, en 1996. Puis Logilo a participé à l’aventure 1 Bario en collaborant régulièrement avec nous. Aussi lorsque j’ai décidé de reprendre le rap en solo, il m’est paru naturel de le recontacter pour qu’il me « coache » artistiquement. En effet, il m’a aidée dans mes démarches pour sortir mon maxi, j’veux des hits, qu’il a d’ailleurs mixé et masterisé.

Depuis que je travaille sur mon album, je fais régulièrement des allers-retours à Toulouse, au studio de Logilo, pour enregistrer et travailler sur les titres. Bien que sur ce projet je ne rappe pas sur ses prods (mais c’est prévu pour la suite), je lui ai confié la réalisation de mon album ainsi que le mixage et le mastering.

SC : Des invités prévus ?

L : Sur l’album qui s’intitulera Joue avec les lettres, on retrouvera Kohndo, Dany Dan, Tairo, Enz, ainsi que Koma, 2spee Gonzales et Babali (d’Ursa Major), AKI, Dadddy Keus (un MC de Bordeaux), etSofiane (du Remède) sur un freestyle.

SC : Ce n’est pas stressant de revenir après une aussi longue disparition ?

L : Ce qui est surtout stressant c’est le temps qui passe… vite ! Je prends beaucoup de temps à peaufiner mes morceaux, travailler mon projet, et les aléas de la vie font que cela fait déjà 5 ans que je suis sur ce projet d’album. C’est long et usant et maintenant qu’il est prêt, j’ai hâte de le sortir ! Il y a aussi le contexte artistique et économique de la musique qui a évolué depuis mes débuts dans la musique mais j’ai pu me rendre compte avec la sortie du maxi j’veux des hits, en 2008, que le public me soutenait toujours et il m’encourage à sortir cet album.

SC : Quelle vision tu portes sur l’évolution du rap depuis les années 2000 ?

L : Artistiquement je suis restée un peu bloquée sur les années 90. J’ai moins d’engouement pour ce qui sort depuis. Je ne m’intéresse pas au rap commercial et variété que l’on entend sur les ondes, et je n’ai pas été touchée par la mouvance crunk et dirty. Je suis une ancienne quoi ! (rires). Malgré tout je trouve qu’il y a de très bons rappeurs avec des textes appliqués et des rimes techniques qui me font plaisirs quand je les écoute, je garde bon espoir pour la relève du rap … J’anime aussi depuis plusieurs années un atelier d’écriture rap, à La Maison du HipHop à Paris où il y a des jeunes très talentueux !

SC : Et le rap féminin ?

L : Des rappeuses il y en a, mais elles sont encore trop peu nombreuses à réussir à se faire connaitre. Quelques nouvelles arrivent à se démarquer comme Ladéa ou Pand’Or, mais comparé au nombre d’hommes dans le milieu, ça n’est pas suffisant. Et encore faut-il qu’elles parviennent à durer dans le temps comme l’a réussi Casey.

SC : Un mot pour finir ?

L : Après le clip L.O.R.E.A. que j’ai sorti en mai, je balancerai un prochain clip en septembre dont le thème sera bien d’actualité pour toutes les personnes qui galèrent au taf et sont touchées par la crise !

Et je remercie toutes les personnes qui me suivent et me soutiennent dans mon art, je compte sur vous pour écouter l’album qui sortira en octobre et venir me voir en concert !

 

Le Twitter de Loréa, par ici

Le Facebook, par

Lire la suite ici

 

Tu sais que tu as découvert le rap avec les Rap Contenders quand…

Texte publié le 18 mai 2012 sur Sound Cultur’ALL, avec Thomas Passe (a.k.a. Nessuno)

rapcontenders3Le rap, toi à la base, t’en as rien à battre. Mais un jour, par hasard, sur Facebook t’as checké une vidéo d’un pote qui est fan de rap. Cette vidéo c’était Nekfeu vs Logik Konstantine. Ca t’a de suite rappelé ton adolescence et 8 Mile. Bref, t’as été plié en quatre. Par curiosité t’as été regarder les autres : Alpha Wann vs LunikBlackapar vs Deen Burbigo… Depuis chaque vendredi soir minuit tu as le même rituel : te connecter sur le site des Rap Contenders. T’as autant besoin de ton clash hebdomadaire qu’Amy Winehouse avait besoin de son sachet de coke quotidien. Au point, que tu t’es pris peu à peu à kiffer le pe-ra (ouais maintenant tu le dis même en verlan). Bref, tu sais que t’as découvert le rap avec les Rap Contenders quand :

  1. Tu crois que L’Entourage a inventé le flow.
  2. Il y a un an, c’étaient de parfaits inconnus pour toi, depuis les X-Men font partie de tes groupes préférés. De même avec Fabe et Zoxea.
  3. Les seuls MCs que tu connais sont ceux qui ont participé aux RC ou ceux qui ont été cités dans différents clash.
  4. D’ailleurs, après le clash de Lunik vs Gaïden, t’es direct parti sur le net chercher qui est Despo Rutti.
  5. T’as jamais écouté la FF, mais tu sais que Menzo est wack.
  6. Tu sais que le babtou de la Sexion d’Assaut ne sert à rien. La preuve dans le clip Désolé, t’as jamais vu de babtou rapper.
  7. Tu déclines toujours les invitations en soirée le vendredi soir. Faut pas déconner…
  8. D’ailleurs le lendemain, tu saoules tous tes potes en leur ressortant les vannes que t’as retenues de la veille.
  9. Tu sais ce que signifient choke, flip ou overtime.
  10. Tu haïs sur Framal de L’Entourage depuis les RC1.
  11. T’es allé voir DJ Premier en concert pour voir des battles en première partie. Dommage que ce DJ de seconde zone ait gâché la suite de la soirée.
  12. Tu joues aux fléchettes sur un poster de Sandrine Luce ou de Maska.
  13. T’as payé pour voir le clash Nekfeu vs Lunik… Sans succès….
  14. Sur Facebook, t’es ami avec tous les participants aux RC. Même TZN. De toute façon, Carlton dans Le Prince de Bel-Air t’a toujours fait gole-ri.
  15. T’es persuadé que Cassidy était le moins bon des X et que Specta était le moins bon du Saïan Supa. Pourquoi ? Ben, c’est Deen Burbigo qui l’a dit.
  16. Tu crois que L’Entourage a inventé la punchline.
  17. Tu te demandes encore pourquoi Booba parle d’Alpha dans Jour de Paye. Normal, t’as jamais entendu parler d’Alpha 5.20.
  18. Cerdan ? Ali ? Frazier ? Tyson ? Rien à foutre, Stunner restera toujours le meilleur boxeur pour toi.
  19. Ces derniers mois, t’as essayé plusieurs fois d’enchaîner 5 ‘teils de Balantine’s en soirée. Sans succès. Normal.
  20. Grâce à Jazzy Bazz, tu sais que toutes les rappeuses françaises sont wacks. Casey ? Keny Arkana ? Princess Aniès ? C’est qui ?
  21. Une fois t’as eu envie de te suicider en voyant que le battle n’arrivait pas à minuit le vendredi. Heureusement, le temps que t’installe la corde, il est enfin arrivé. A minuit cinq.
  22. Tu ne sais pas ce que sont les End of the Weak, mais tu sais qu’t’as envie de flinguer Mic Orni à chaque délibération du jury.
  23. A chaque fois que tu te fais un Word Up! Battle, t’as l’impression que les québécois ne sont bons qu’à nous pomper.
  24. Il y a un an t’avais envie d’étrangler toute personne parlant avec l’accent québécois, à l’heure actuelle tu connais par cœur toute la disco de Casse-Croûte et du K6A.
  25. Pour toi Diomay ou Driver ne sont que des membres du jury des RC.
  26. T’as du respect pour Sinik depuis le match Suspek-T vs Lunik.
  27. A cause de Wojtek, t’as hésité à voter Marine Le Pen. Heureusement, Jazzy Bazz t’a remis dans le droit chemin.
  28. Tu hais les Fuck That qui ont pompé les RC qui ont pompé les Word Up! qui ont pompé les KOTD.
  29. Grâce à Pauline, Goom Radio est ta radio préférée.
  30. T’es fan de Lunik… Mais, t’as jamais écouté aucun de ses sons.
  31. Bizarrement, dès que t’entends taper des mains, tu penses à une scène de sodomie.
  32. T’as découvert Youssoupha grâce à Taïpan.
  33. Tu crois que L’Entourage a inventé le rap.

L’Impertinent & Nessuno